Site officiel de la FFRandonnée du Loiret

Balisage et signalisation

Créer et baliser les itinéraires de randonnée pédestre, c'est la 1ère mission de la Fédération nationale

Combien de types de balisage existe-t-il?

Il existe 3 types de balisage selon qu'on se trouve sur : 

Un GR® : itinéraire de grande randonnée, en ligne ou en boucle, homologuée par la FFRandonnée. Il est balisé en blanc et rouge. Il permet de découvrir, en randonnée itinérante, un territoire(1) ou une région (qu’elle soit administrative, géographique, historique, culturelle ou autre).

 

Un GRP® : itinéraire de grande randonnée de pays, c'est-à-dire situé dans une même entité géographique . Dans ce cas, il est balisé en jaune et rouge.
Un PR : itinéraire linéaire ou en boucle d’une durée égale ou inférieure à la journée (1). Il est balisé en jaune. Il est identifié par un numéro et un nom qui succinctement qualifie l’itinéraire (géographie, histoire, patrimoine). Il peut être proposé seul ou en réseau de boucles, à dimension variable, adaptés aux pratiques des différents publics. Dans le cadre d’un réseau de boucles, chacune sera identifiée séparément soit par une appellation, soit par un numéro.
(1) une journée de marche correspond à une étape, soit 20 à 25 km maximum (ou à 8 heures de marche maximum en montagne). Au-delà de ce kilométrage ou de cette durée, il est nécessaire de pouvoir se loger (cf. procédure d’homologation).

 

D'autre part, sur le terrain, le jalonnement des sentiers consiste en marques de peinture sur les rochers, les arbres, les murs, les poteaux. Leur fréquence est fonction du terrain. Le balisage et la signalisation des itinéraires de randonnée pédestre sont régis par une Charte officielle. Cette Charte apporte une cohérence sur tout le territoire et garantit la qualité des matériaux et des procédés de fabrication (respect de l’environnement des sentiers, durabilité des matériaux et des couleurs utilisés, etc.). Dans le prolongement de cette Charte, la Fédération a décidé d’attribuer un agrément aux fabricants qui partagent les mêmes préoccupations qualitatives et environnementales. Pour bénéficier de cet agrément, les professionnels de la signalisation doivent satisfaire à un cahier des charges assurant le respect de ces principes.